amotscouverts

Le GHAZEL OU GHAZAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le GHAZEL OU GHAZAL

Message par Admin le Mer 12 Nov - 11:49

Le GHAZEL OU GHAZAL
Message ELYSE le Ven 7 Nov 2014 - 17:58

Le ghazel
Message ELYSE le Sam 13 Fév 2010 - 13:12

Le ghazel
Le ghazel est un court poème lyrique de la poésie turque et persane. Ce poème est un dizain d’alexandrins construit sur trois rimes et divisé en trois strophes de 2 - 4 et 4 vers.
En principe, les deux premiers vers sont à rimes masculines.
Les rimes sont distribuées en AA - BBBA - CCCA.


Les règles du ghazal

1. Le ghazal comporte en général de 5 à 15 couplets de deux vers chacun (ces distiques sont appelés sher). Chacun de ces couplets est considéré comme une entité indépendante au point de vue du sens. Il n’y pas d’enjambements entre les couplets. Le ghazal est donc une collection de shers et chaque couplet doit être un poème en lui-même. Il arrive qu’on les compare aux perles d’un même collier.

2. Le premier couplet ou sher est appelé matla. Chaque ligne se termine par le même refrain ou radif qui peut être un mot ou un court segment de phrase. Ce refrain apparaît ensuite à la deuxième ligne de chacun des couplets suivants (c’est la règle dite du radif). Le schéma est donc 1/1, 2/1, 3/1, 4/1, 5/1 et ainsi de suite.

3. Deux autres règles s’appliquent à la forme stricte du ghazal. Les vers doivent être de longueur équivalente (règle du beher ou mètre). Le ghazal est donc une collection de shers de même mètre.
L’autre règle enfin est plus difficile à expliquer, elle a le nom de kaafiyaa et consiste à introduire une rime intérieure qui doit se retrouver avant chaque radif ou refrain !

4. Enfin le ghazal se termine par un couplet appelé maqta et qui inclut souvent sous une forme ou une autre la signature du poète (ce peut-être son pseudonyme ou quelque chose qui le symbolise).

Résumé : le ghazal est une collection de shers de métrique identique se terminant par le(s) même(s) mot(s) refrain précédé du même motif rimé.

Exemples

Et bien comme toujours, difficulté à trouver un ghazal exemplaire surtout en français.
Je propose cet exemple qui est en fait une chanson populaire afghane et qui ne suit pas, loin de là, toutes les règles énoncées ci-dessus

Je propose ici également, toujours à titre de démonstration, un ghazal

GHAZAL DU SILENCE
longue en mémoire une blessure celle du silence
lente comme absence une morsure celle du silence

mémoire affleurant une caresse celle d’un regard
absence et oubli comme à la jointure du silence

mémoire cicatrice lancinante rengaine flux et reflux
souvenir du désir désir de rupture du silence

regard perdu suis ce papillon jaune qui volète
dans le cœur qui papillonne une fêlure celle du silence

butine et abandonne prends et chasse recueille et étouffe
sur la peau dans la paume la froidure celle du silence

dans la flore du jardin l’abeille n’a pu faire son miel
réminiscences absence boutures du silence


hé bien il y a du travail sur la planche !!!

Admin
Admin

Age : 78
Localisation : Mulhouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum